mardi 31 mai 2016

Sans nom ni adresse, cette lettre est arrivée chez son destinataire

Sans nom ni adresse, cette lettre est arrivée chez son destinataire


Sans nom ni adresse cette lettre est quand même arrivée chez son destinataire, dans une ferme de l'Ouest islandais. Grâce au talent de dessinateur de l'envoyeur et à la gentillesse des facteurs !
Dans une ferme de l'Ouest islandais une lettre sans nom ni adresse a réussi à trouver ses destinataires ! Rapportée par le journal local Skessuhornið, l'information a été reprise en anglais dans Iceland Review. 

Manifestement, les auteurs de la lettre connaissaient bien les destinataires, mais impossible pour eux de se souvenir de leur coordonnées exactes. Seuls le pays et la ville étaient renseignés par l'émetteur du courrier. Le nom de la ville est, pour tout profane, imprononçable: Búðardalur. Les choses se compliquent au moment de deviner à qui était adressée le courrier : "Une ferme de chevaux avec un couple islandais/danois, 3 enfants et plein de moutons!"

Une femme danoise...

Pour le facteur, l'enveloppe a dû faire l'effet d'une devinette. Elle comprend une carte dessinée à la main pour essayer de situer la ferme. Elle décrit vaguement une femme danoise qui travaillerait dans un supermarché dans la fameuse ville de Búðardalur.
L'auteur termine par un merci en islandais "Takk fyrir". C'était bien la moindre des choses tant le facteur a dû y mettre du sien pour que ce courrier ne connaisse pas le destin d'une bouteille à la mer !

www.experts-access.com 

lundi 30 mai 2016

Un Italien paie la pension alimentaire de sa fille en pizzas

Un père de famille pizzaiolo paie la pension alimentaire de sa fille en pizza !

Divorcer implique souvent des problèmes financiers. Comment payer la pension alimentaire ? Un père italien a trouvé une solution à base de... pizza.


Peut-on payer une pension alimentaire en nature suite à un divorce ? Un père italien a décrété que oui. L'histoire se déroule à Padoue, ville de Vénétie au nord de la plaine du Pô. Ce père de famille - dont le nom est resté anonyme - n'a pas obtenu la garde de sa fille. Son divorce s'est aussi traduit par de graves difficultés financières. Il s'est vite trouvé dans l'incapacité de verser les 300€ mensuels de la pension alimentaire. Cet homme n'a pourtant pas renoncer à subvenir aux besoins de son enfant. Pizzaiolo de son métier, il a pris le terme "pension alimentaire" au pied de la lettre. Notre chef cuistot a donc annoncé à son ex-femme qu'il fournirait l'équivalent en... pizzas. Oui, vous avez bien lu. En Italie, la pizza est un plat traditionnel emblématique. C'est une affaire très sérieuse, comme lorsque les Napolitains ont battu le record du monde de la plus longue pizza. D'après le site The Local qui rapporte l'affaire, la dame n'a pas beaucoup apprécié la proposition. Les deux ex-conjoints se sont donc retrouvés au tribunal. Publicite, fin dans 15 secondes

Il paie la pension alimentaire de sa fille en pizzas !

En Italie, vous devez obligatoirement passer devant un juge pour divorcer. Le pays de Dante reste un État assez conservateur sur le plan des mœurs conjugales. La famille y est reine et les couples divorcent peu. En 2012, l'Insee a recensé un taux de séparation de 0,9 pour 1000 habitants en Italie. Quoi qu'il en soit, la requête de ce papa était très inhabituelle. La juge Chiara Bitozzi a cependant tranché en sa faveur, après avoir attentivement examiné sa situation financière. C'est une décision exceptionnelle, destinée à compenser une baisse temporaire de revenus. "Puisque qu'il ne gagnait pas assez pour verser la totalité de la pension, c'était acceptable qu'il s'acquitte de son dû avec ses produits culinaires" a déclaré la juge. Bien sûr, un enfant ne vit pas que de pizza et d'eau fraîche... ses autres besoins seront assurés par sa mère. Pas besoin d'aller chez Papa John's, ce sera Papa tout court ! Espérons que la petite fille ne se lassera pas trop vite de manger des pizzas à chaque repas !

www.experts-access.com 

dimanche 29 mai 2016

Cet incroyable tramway évite les bouchons en enjambant les voitures

Cet incroyable tramway évite les bouchons en enjambant les voitures

Une société chinoise a mis au point une nouvelle forme de tramway surélevé capable de circuler au-dessus des automobiles. Il sera testé grandeur nature d'ici la fin de l'année dans une grande ville du nord de la Chine.


Embouteillages monstre, villes congestionnées, pollution stratosphérique... La Chine, qui est devenue en 2010 le premier marché mondial de l'automobile, cherche des solutions pour améliorer le quotidien de ses citadins.

Et la dernière en date est pour le moins originale. Une société chinoise a dévoilé ce dimanche un étonnant projet de tramway surélevé à l'occasion du d'un salon high-tech qui s'est tenu à Pékin. Le TEM (pour Transit Elevated Bus) est un véhicule électrique sur rails capable de transporter 1.200 passagers à plusieurs mètres de hauteur. Ce super-tramway peut se jouer du trafic en enjambant littéralement les voitures. Dans la partie inférieure du véhicule se trouve en effet un tunnel qui permet au TEM de passer au-dessus des voitures. Et par rapport à un tramway classique, il offre l'avantage de ne pas empiéter sur la chaussée. Il ne réduit donc pas la place réservée aux voitures, principale source d'embouteillages dans les métropoles qui développent des réseaux ferrés en surface.



Plutôt que de passer sous la route comme le métro, le tramway chinois passera donc par dessus la circulation. Pourquoi ne pas simplement développer les lignes de métro? Tout simplement parce que la construction d'une ligne de TEB s'avère cinq fois moins coûteuse qu'une ligne de métro équivalente, selon Bai Zhiming, l'ingénieur chinois en charge du projet interrogé par la chaîne de télé CCTV. "La construction peut être achevée en un an", assure-t-il. Alors qu'une ligne de métro nouvelle prend plusieurs années.

Présenté sous forme de maquette, ce tramway aérien sera testé au second semestre 2016 à Qinhuangdao, une grande ville côtière du nord du pays située à 300 kilomètres de Pékin. Le TEB devra démontrer qu'il peut s'adapter à toute sorte de circulation et enjamber des véhicules volumineux comme des 4x4 ou des poids lourds



www.experts-access.com 

jeudi 26 mai 2016

Fête des voisins : 10 petites histoires qui vont vous faire aimer les vôtres... ou pas

Fête des voisins : 10 petites histoires qui vont vous faire aimer les vôtres... ou pas

Cette journée est aussi l’occasion de mettre les petits différents de côté. Pour vous y aider, voici dix histoires qui prouvent que vos voisins ne sont pas (toujours) les pires.


Fête des voisins : 10 petites histoires qui vont vous faire aimer les vôtres... ou pasCherry Alley Productions, Cherry Productions, ABC StudiosPhoto: L’étudiant qui ne dort jamais, la vieille dame qui oublie de fermer la porte d'entrée, le grand costaud qui laisse traîner ses poubelles, les enfants qui hurlent dans l’escalier… Ces petites manies irritantes de vos voisins vous excèdent ? Le vendredi 27 mai pour la fête des voisins, c’est l’occasion de faire la paix autour d’un verre, d’un paquet de chips ou d’un barbecue. Toujours pas convaincus ? Grâce au site au nom évocateur, Emmerder-Son-Voisin.com, nous avons sélectionné dix histoires entre voisins. Ces altercations, datant de 2013 à aujourd'hui, vont vous permettre de positiver sur cette cohabitation obligatoire. Et n’oubliez pas, nous sommes tous le voisin d’un autre.

► Ils prêtent leur maison à leur voisine, elle s’installe dedans et les chasse 

 Un couple de Leucate part en vacances. Pendant leur trois mois d’absence, ils décident de confier leur maison à leur voisine et amie, récemment expulsée de son propre logement. Mais à leur retour, lorsque les propriétaires introduisent leur clé dans la serrure, ils se rendent compte que celle-ci a été changée. Le compagnon de la squatteuse a même porté plainte contre le couple pour "violation de domicile", rapporte L’Indépendant.

► Par erreur, il paye les impôts de son voisin pendant 17 ans 

 A cause d’une erreur du centre des impôts dans le Nord-Pas-de-Calais, un résident a payé les impôts fonciers et la taxe d’habitation de son voisin pendant 17 ans. Il s’est rendu compte de la bourde en consultant l’avis d’imposition de son voisin, affichant une somme inférieure à celle que lui-même réglait, pour un appartement plus grand. L’homme a donc versé 5200 euros chaque année, dont seuls 2450 euros seront remboursés par la structure publique, selon France 3.

► Robert rit trop fort, son voisin porte plainte 

 A New-York, on ne rigole pas avec les nuisances sonores. Robert en a fait les frais, avec son rire à 500 dollars (d’amende). L’homme, qui se gausse bruyamment, a reçu une plainte d’un voisin très sensible. En plus de l’amende, Robert risquait une peine de prison de 30 jours, selon le New-York Post.

► Elle met la maison de ses voisins en vente sur Le Bon Coin 

 Dans le Doubs, une dame a souhaité se venger de ses voisins suite à deux ans de litiges en mettant leur maison en vente sur le site de petites annonces Le Bon Coin. L’annonce présentait une maison en "superbe état", ainsi qu’un "terrain de sept ares", le tout pour 95.000 euros, rapporte l’Est Républicain. L’offre a depuis été retirée du site. Les voisins, eux, sont toujours en conflit.

► Il tire sur un voisin qu’il prenait pour "un animal nuisible" 

 Dans le Limousin, un passionné de chasse à l’arc se cachait derrière une botte de foin pour effectuer une "approche du chevreuil". Son voisin, persuadé d’avoir repéré un animal nuisible a sorti sa carabine et lui a tiré dessus. Selon Le Populaire, la victime, atteinte à l’épaule, s’en est heureusement tirée.

► Il place une fausse bombe devant la porte de son voisin 

 Exaspéré par le fils de son voisin, un commerçant de Toulouse a décidé de se venger en déposant un "faux colis piégé" devant le pas de sa porte, raconte Le Parisien. Fabriquée à la main et munie d’une minuterie, la fausse bombe a tout de même causé l’évacuation du quartier et la mise en examen du commerçant blagueur.

► Il arrose le jardin de ses voisins avec du désherbant 

 A Dijon, un homme excédé par ses voisins à la suite de petites querelles a décidé de ruiner leur pelouse en y déversant un produit désherbant. Selon le Bien Public, l’auteur des faits a finalement été démasqué par une caméra de surveillance le montrant debout sur le mur de séparation des deux propriétés, en train d’arroser l’herbe verte du jardin d’à côté.

► Son voisin "fait le clown" devant sa porte, elle le gaze 

 Une résidente de Carcassonne a eu la main lourde sur le spray au poivre. En contentieux avec l’un de ses voisins pour une histoire de terrain, ils ont entamé une discussion musclée sur le palier. Arguant que son voisin "faisait le clown" devant sa porte, la dame lui a aspergé le visage de gaz lacrymogène et s’est (naturellement) vue sommée de payer une amende, précise L’Indépendant.

► Il plante sa voiture sur le toit de son voisin 

 Dans le Sud de la Californie, un homme a perdu le contrôle de son véhicule en rentrant chez lui, dans un quartier très pentu. Sa voiture a finalement atterri sur le toit d’une maison. Celle de son voisin. Dans cette histoire rapportée par La Presse, personne n’a été blessé. Pas même la voiture.

► Elle ravage les fleurs du voisin, 

persuadée qu’il a entraîné un écureuil à détruire les siennes Au Royaume-Uni, une dame âgée s’est vue interpellée pour avoir abîmé les fleurs de son voisin. Pour toute défense selon le Daily Mail, celle-ci a soutenu que quelqu’un entraînait un écureuil à détruire son propre jardin, dont elle n’était pas peu fière

www.experts-access.com 

Les Experts... à l'époque !

Les Experts... à l'époque !

Et si les Experts Informatique avaient été là à une autre époque ? Se seraient-ils facilement trouvés une place ? Alors à l'époque de Windows1, de Windows 95, des disquettes et des soirées mondaines, les Experts se sont mis à la mode !



www.experts-access.com 

La glace qui vous enlève la gueule de bois

La glace qui vous enlève la gueule de bois

Out le Bloody Mary, l'aspirine ou la bouteille d'eau, la Corée du Sud a trouvé un remède miracle contre la gueule de bois : une glace. Oui, une vraie bonne glace parfumée au pamplemousse qui vous fera oublier vos maux de tête. La glace miracle



Vu qu'en Corée du Sud, ils ne sont pas les derniers pour boire un verre, ils ont imaginé LE remède miracle contre la gueule de bois. Et oui, d'après le rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé de 2014, les Sud-Coréens boivent 12,3 litres d'alcool par an, contre 9,2 litres pour les Américains, histoire de vous donner une idée. 

Un pays très porté sur la boisson donc, qui a réussi à élaborer une glace qui stoppe la gueule de bois. Plus besoin de se préparer un Bloody Mary qui ne fera que ralentir vos maux de tête, de gober un oeuf cru dans une mixture qui donne envie de vomir, de prendre une aspirine avec un grand verre d'eau ou encore de rester enfermé chez soi, emmitouflé dans son lit. Manger une glace au goût pamplemousse suffira à vous faire passer une belle journée sans gueule de bois, même si vous avez bu autant que Keith Richards des Rolling Stones qui a toujours dit : "Lever une bouteille de vodka et jouer de la guitare sont les seuls sports que je tolère".

Son secret de fabrication

Mais qu'a donc cette glace qui permet de faire la fête non-stop sans en sentir les effets le lendemain ? Elle contient du jus de raisin oriental. Connu pour ses vertus antioxydantes depuis le XVIIe siècle, il est l'ingrédient magique de cette glace aromatisée au pamplemousse. "Nous avons nommé la glace 'Accrochez-vous' dans l'espoir que nos consommateurs arrivent à passer une meilleure journée", a même indiqué un représentant de l'entreprise à Reuters. Mais, il y a un mais, ce produit béni n'est pas encore commercialisé ailleurs qu'en Corée du Sud. Vous devrez donc rester encore un moment à l'aspirine...

www.experts-access.com 

mercredi 25 mai 2016

Google invente le « papier tue-mouche » pour piéton !

Google invente le « papier tue-mouche » pour piéton !

Le géant américain veut équiper ses Google-Car d’un capot adhésif qui permet de retenir les piétons en cas d’accident. Ce système devrait améliorer la sécurité routière.


Ça évitera le délit de fuite en cas d’accident….

Le « capot collant » breveté

Selon le site américain The Verge, la firme de Mountain View a déposé un brevet hors du commun. A l’instar du papier tue-mouche qui permet de scotcher les insectes qui se baladent dans un appartement, Google a décidé de développer des capots dotés d'une couche de substance adhésive qui permet de retenir un piéton en cas de collision.

Le piéton qui subit un choc ne serait donc pas renversé ou projeté. En quoi cette idée insolite serait un avantage en termes de sécurité routière ? Le nombre de blessés se verrait considérablement diminué. En effet, la société américaine insiste sur le fait que les blessures les plus sérieuses sont causées par la projection du piéton, pas par la collision elle-même.

Uniquement pour les humains

La marque américaine annonce que le système adhésif permet de garantir la sécurité du piéton jusqu’à l’arrêt totale du véhicule. Et Google a vraiment pensé à tout. Comment un papier tue-mouche de la taille d’un capot ne deviendrait-il pas un cimetière géant pour insectes qui s’agglutinent à la force des trajets ?

L’entreprise américaine affirme que la bande adhésive dispose d’un revêtement qui permet de laisser « glisser » sur le capot les divers petits objets volants non identifié que la voiture croiserait sur la route. En effet, le revêtement se brise lors d’un impact avec un objet lourd, tel qu’un être humain ce qui permettrait à la couche adhésive se faire son œuvre. Pas folle Google !

www.experts-access.com 

lundi 23 mai 2016

Il offre 5 mois de vacances aux Antilles à celui qui guérira sa copine!

Il offre 5 mois de vacances aux Antilles à celui qui guérira sa copine!

Un jeune homme a publié une annonce hors du commun sur Facebook : il propose d'offrir 5 mois de vacances à celui qui guérira sa copine


Dans le sud des Antilles, une jeune prof de Kitesurf a eu un grave accident. Pour soulager ses blessures, le petit ami de la jeune femme a mis publié une annonce insolite sur Facebook. En effet, il propose d’offrir 5 mois de vacances à celui qui parviendra à guérir sa copine. En voilà un bon moyen pour se dorer la pilule sans débourser un sou ! Mais ne vous réjouissez pas trop vite, seule les physiothérapeutes peuvent postuler.

5 mois de vacances pour le bon physiothérapeute


Zoe Schaffer-Jennet, âgée de 27 ans, a été victime d’une lourde chute en faisant du kitesurf. Résultat, une fracture déplacée du col du fémur. D’après les médecins, pour guérir sa hanche, la demoiselle doit restée au lit pendant 5 mois. C’est une très longue période de convalescence au cours de laquelle Zoe Schaffer-Jennet aura quotidiennement besoin d’un physiothérapeute. Selon le Daily Mail, « elle devra réapprendre à marcher. »

Mais comment trouver un physiothérapeute présent pendant ces 5 mois? C’est le petit ami de la blessée qui a trouvé l’idée. Le prof de kitesurf français a publié une offre insolite sur Facebook. Il propose d’offrir 5 mois de vacances à tout kiné qui voudra bien s’occuper de sa copine. Si vous êtes kiné et que vous hésitez, voici quelques arguments qui peuvent faire pencher la balance : le couple vit dans l’archipel des Grenadines, dans le sud des Antilles. L’hébergement et la nourriture sont offertes. Pour accéder à l’île, il faut passer par la Martinique. Donc pour vous faciliter la vie, le jeune homme propose de prendre un charge une partie du vol pour se rendre sur place.


Déjà des milliers de candidatures


Bien évidemment, l’offre à remporté un franc succès. Jérémie et Zoé ont déjà reçu des milliers de candidatures. « On va toutes les analyser afin de trouver le meilleur traitement pour Zoe », explique le jeune prof de kitesurf. On ne se fait pas trop de soucis pour eux, ils vont très vitre trouvé la personne qu’il leur faut.

www.experts-access.com 

Une mouette téléguidée pour mettre de la crème solaire aux enfants ?

Une mouette téléguidée pour mettre de la crème solaire aux enfants ? 

C'est la nouvelle idée (farfelue) de la marque Nivéa.

Pendant les vacances, vos enfants boudent la crème solaire ? Vous devez négocier pendant des heures pour (finalement) réussir à les tartiner ? Ne vous en faites pas : cette drôle de mouette va s'en charger pour vous...

On vous arrête tout de suite : bien sûr, il ne s'agit pas d'un véritable oiseau... Heureusement ! En réalité, cette bestiole plus vraie que nature est un petit bijou de technologie : un drone téléguidé déguisé en mouette. Bizarre, vous avez dit bizarre ?

Il y a mieux : équipé d'une caméra high-tech, ce drone est capable de détecter les enfants non-protégés contre les rayons ultra-violets (UV) sur la plage... afin de les asperger d'une giclée de crème solaire, sur le dos ou sur les épaules.

« Care from the air »

Cette nouvelle campagne de la marque Nivéa (orchestrée par l'agence de pub Jung Vong Matt), baptisée « Care from the air » a pour objectif de sensibiliser les enfants aux dangers du soleil de manière ludique. On apprécie l'initiative, lancée à un peu moins de deux mois des grands vacances...

Car on ne le répétera jamais assez : s'il nous permet d'arborer un joli bronzage tout l'été, le soleil, c'est l'ennemi de notre peau et il menace aussi les enfants ! D'ailleurs, selon l'Institut National du Cancer, « l'exposition au soleil pendant l'enfance (en particulier lorsqu'elle est intense et répétée) est la principale cause de mélanome à l'âge adulte. En effet, jusqu'à l'âge de la puberté, la peau des enfants et des adolescents est plus fine et son système pigmentaire encore immature, ce qui la rend particulièrement vulnérable aux effets cancérogènes des rayonnements UV ».

Les bons réflexes pour protéger le petit dernier : éviter de s'exposer entre 11 heures et 16 heures, porter un tee-shirt sur la plage (même pour se baigner !) ainsi que des lunettes de soleil et un chapeau, et le badigeonner toutes les heures de crème solaire indice 30 (minimum)... Des précautions indispensables.


www.experts-access.com 

jeudi 12 mai 2016

Ce coiffeur coupe les cheveux avec des ciseaux... tenus par sa bouche !

Ce coiffeur coupe les cheveux avec des ciseaux... tenus par sa bouche !

Ce coiffeur a créé une nouvelle technique pour couper les cheveux de ses clients, et vous allez admirer son initiative.


Il y a quelques mois, on entendait parler de cette nouvelle tendance qui faisait fureur au sein de la mode du cheveux consistant à les brûler, et on comprend votre moue sceptique. Face à des tendances toujours plus excentriques, on souhaite vous présenter Ansar Ahmad, un coiffeur-barbier pas comme les autres. 

Exerçant à Varanasi dans l'état de l'Uttar Pradesh, cet indien fait grandement parler de lui et notamment grâce à sa façon d'exercer. Ansar Ahmad est passionné depuis longtemps par la coiffure et coupe désormais les cheveux de ses clients avec des ciseaux... tenus par sa bouche ! On vous entend déjà jacasser derrière votre écran et on peut comprendre votre dédain face à cette technique exubérante. Sauf que... Ansar Ahmad est en fait un héros local et un exemple à suivre. Ayant eu un grave accident en 2006 lui faisant perdre l'usage de ses mains, ce passionné de coiffure a décidé que cela ne l'arrêterait pas dans la pratique de son métier.

Avec beaucoup d'entraînements et de pratique, Ansar est désormais capable de couper les cheveux de ses clients en 25/30 minutes, et le résultat est aussi bien réussi que lorsqu'il pouvait utiliser ses mains. Il espère inscrire un jour son nom dans le livre des records Guinness, notamment grâce à sa participation le 3 mai dernier à un "marathon de coiffure" se déroulant durant 25 heures consécutives. Mais Ansar ne se contente pas de sa propre réussite : il a récemment confié aux journalistes qu'il avait déjà commencé à entraîner de nombreuses personnes de son village présentant un handicap physique et compte, à terme, ouvrir son propre centre de coiffure basé sur cette nouvelle technique. Un bel exemple à suivre.


www.experts-access.com 

mercredi 11 mai 2016

Les rétroviseurs des voitures vont bientôt disparaître...

Les rétroviseurs des voitures vont bientôt disparaître...

… pour laisser place à des caméras, selon de nouvelles réglementations françaises et européennes. Explications.


Cela va-t-il bouleverser les habitudes des conducteurs ? Un décret paru au Journal Officiel le 13 avril, adaptant le code de la route avec les nouvelles dispositions européennes, prévoit otamment l'autorisation pour les constructeurs automobiles à installer des caméras à la place des rétroviseurs. Un dispositif qui entrera en vigueur dès 2018.

"Cette caméra présente un avantage essentiel : un meilleur aérodynamisme. Car les rétroviseurs créent une résistance aux vents et donc une consommation légèrement supérieure et à la longue et même plus de bruit à grande vitesse", explique MYTF1News.

Trouver le meilleur emplacement

Des spécialistes travaillent donc dès à présent pour offrir le meilleur dispositif possible. Il faut ainsi réfléchir pour trouver "le meilleur endroit où placer les images sur la console centrale, afin que l'automobiliste puisse s'y habituer le plus rapidement possible", précise RTL.fr. Le rétroviseur intérieur devrait quant à lui perdurer encore un bon moment.

www.experts-access.com 

mardi 10 mai 2016

On a testé Fitle, l’appli pour essayer des vêtements sans sortir de chez soi

On a testé Fitle, l’appli pour essayer des vêtements sans sortir de chez soi 

Le chiffre d’affaires des sites marchands est encore loin d’égaler celui des points de vente physiques. Mais pour combien de temps ? La société française Fitle pense avoir trouvé comment faire pencher la balance en faveur du Web.

On parle beaucoup de commerce en ligne, mais on oublie qu’il ne représente aujourd’hui que 9 % du chiffre d’affaires global du commerce de détail (chiffres FEVAD). Et sur ces 9%, l’habillement, la chaussure et le textile représentent certes le 2ème secteur le plus important, mais très loin derrière le voyage.

Si l’habillement résiste aussi bien, c’est notamment parce que les consommateurs continuent de vouloir essayer avant d’acheter. Et ce malgré la simplification des procédures de retour (gratuité, dépôt en points relais, etc.). Partant de ce constat, la jeune startup Fitle a développé un service qui permet d’essayer des vêtements chez soi, via une cabine virtuelle.

Comment ça marche ?


Pour commencer, il faut récupérer l’application Fitle dans l’App Store ou le Play Store. Après avoir créé un compte (gratuit), Filte nous propose de créer un avatar virtuel. Pour ce faire, l’appli s’appuie sur trois photos à prendre directement avec le smartphone : de pied, de profil, et un autoportrait. Il suffit ensuite d’appeler l’avatar sur des sites marchands partenaires pour voir le rendu de telle ou telle pièce, et savoir quelle taille conviendra le mieux.

Les commerçants physiques doivent-ils s’en inquiéter ?

Nous avons testé la solution. On installe l’application, on crée un compte… jusqu’ici tout va bien. Au moment de prendre les fameuses trois photos, la situation se corse : il est quasiment impossible de les faire soi-même, donc assurez-vous de vous faire aider pour gagner du temps.


Ensuite, l’application conseille de porter des vêtements très près du corps pour détecter avec précision nos mensurations. Dans l’idéal, dans le plus simple appareil ou presque, mais par respect pour nos collègues, nous nous sommes contenté de notre tenue du jour. Après quelques minutes d’attente, l’application affiche enfin l’avatar, et là, effectivement, on se rend vite compte que la consigne de porter des vêtements près du corps n’était pas à prendre à la légère. Notre avatar virtuel s'avère être, disons, une version très "généreuse" de son équivalent dans la vie réelle.

Peu importe, nous nous rendons sur un site de vente de pulls en cachemire, partenaire de la startup. Une fois sur la fiche de l’article, il suffit de se connecter à notre compte Fitle, puis de choisir une taille, un coloris, et de lancer un aperçu.

Seulement, que nous choisissions du S ou du XL, nous n’avons pas perçu de différence, jusqu’à activer la jauge de confort. Les zones rouges affichent les endroits trop serrés, et les zones vertes, les plus amples. Une excellente idée.

Pour conclure, nous n’avons pas respecté les consignes de Fitle à la lettre, donc le rendu n’était pas réaliste. Mais au-delà de ce point, l’application mérite encore quelques ajustements… Il est par exemple impossible de corriger manuellement les mensurations détectées par l'appli. On aurait aimé aussi pouvoir créer un avatar sur la seule base des mensurations prises sur soi, à l’ancienne avec un mètre ruban. Enfin, peu de sites marchands sont aujourd’hui partenaires de la solution.

www.experts-access.com 

KFC lance des vernis comestibles au goût de poulet frit

KFC lance des vernis comestibles au goût de poulet frit 

BON APPETIT Pour s'en lécher les doigts, ou pas...


KFC vient de lancer deux vernis à ongles comestibles au goût de poulet frit. « It’s finger licking good ! » : voici ce que promet le nouveau produit « Tellement bon qu’on s’en lèche les doigts ! » de KFC, le géant américain spécialiste du poulet frit. Sauf que cette fois-ci, la nouveauté ne se cherche pas du côté des burgers ni même d’une sauce épicée addictive. 

Non, il s’agit d’un… vernis à ongles comestibles, goût poulet bien sûr, rapporte le New York Times, qui précise que ce n’est pas une blague, même si le clip de la campagne vaut son pesant de cacahuètes. 

« Ils ont vraiment le goût de poulet » 

« Oui, c’est vraiment vrai », a insisté Anna Mugglestone, directrice marketing and communication chez Ogilvy & Mather Group, l’agence de communication hong kongaise qui gère la campagne. « Je les ai moi-même essayés au bureau pendant la phase de test et ils ont vraiment le goût de poulet. C’est dingue, je ne sais pas comment ils font ça ! », s’est-elle exclamée. En même temps, le fast-food a déjà tout inventé ou presque. 

Alors, quitte à innover, les créatifs de la marque sont allés plancher du côté des cosmétiques comestibles, en mode yolo, il faut bien le dire. Au menu : ça donne deux vernis à ongles aux couleurs tendances, un beige goût « original » et un rouge « hot and spicy », pour un look et une saveur tout feu tout flamme. Mais ces vernis à ongles sont le fruit d’un travail très sérieux : ils ont été créés en collaboration à McCormick & Company, qui mettent au point les mélanges d’épices utilisés pour les poulets KFC. D’abord lancés à Hong Kong, ils pourraient être commercialisés à grande échelle dès cette année.

www.experts-access.com 

dimanche 8 mai 2016

À 10 ans, il pirate Instagram, Facebook lui offre 9 000 euros

À 10 ans, il pirate Instagram, Facebook lui offre 9 000 euros


Un Finlandais de 10 ans a réussi à s'infiltrer dans les serveurs d'Instagram et a découvert comment supprimer des posts. Facebook, propriétaire de l'application, l'a remercié. Il n'a même pas l'âge d'avoir un compte sur Facebook. Mais cet enfant de 10 ans s'est déjà attaqué aux failles de sécurité du réseau social Instagram. Le site américain Mashable a repéré sur un quotidien finlandais l'histoire de Jani, un petit génie de l'informatique.



En mars, l'enfant a détecté un moyen de supprimer les posts des utilisateurs d'Instagram, réseau dont Facebook est le propriétaire, en s'infiltrant directement dans ses serveurs. Le petit finlandais a donc tout simplement envoyé un mail à l'application, avant de prouver par la démonstration qu'il était en capacité de supprimer tous les posts et photos que les utilisateurs mettent en ligne. "J'aurais été en mesure de supprimer les publications de tout le monde, même les posts de Justin Bieber", confie-t-il au quotidien.

13 000 dénonciations de failles en 2015

Ce ne serait pas la première fois que Jani s'attaque à un site internet. Son père affirme que Jani et son frère jumeau sont des as du code informatique et qu'ils ont déjà constaté plusieurs failles de sécurité dans d'autres sites web, mais pas assez importantes pour qu'ils en face part aux intéressés.

www.experts-access.com 

mardi 3 mai 2016

Allo la police, les appels les plus absurdes passés au 17

Allo la police, les appels les plus absurdes passés au 17

Cet agent de police se confie sur les appels les plus absurdes passés au 17... Vous n'allez presque pas en croire vos yeux.


En tout cas, ce brigadier n'en croyait pas ses oreilles. On a trouvé pire que ces cambrioleurs qui ont appelé la police, effrayés par leur victime. Matthieu Kondryszyn a 31 ans. Ce mercredi, il dévoilera à la France entière son livre "Allo la police" aux Editions du Cherche-Midi. Dans cette oeuvre, cet agent de police a répertorié et recensé les appels les plus absurdes passés au 17. 

Et préparez vos yeux, car c'est assez improbable et insensé de se dire que des vraies personnes ont pu prononcer ces mots. "Notre petit garçon a disparu et on vient de le retrouver. Rien qu'en vous appelant !" / "Ma femme est partie, faut me la retrouver, j'ai besoin d'elle pour traire les vaches" ou encore "Je vous appelle car on m'a coupé le téléphone". Depuis quelques années, ce brigadier reporte les phrases les plus farfelues prononcées par les citoyens auprès de lui ou de ses collègues, et on peine à croire qu'ils proviennent de cerveau bien constitués...

À la question, "Madame, il faut que vous alliez déposer plainte contre X", une femme a répondu "C'est qui X ?". Il a également eu droit à : "Bonjour je suis embêté, ma femme a acheté de la mort-aux-rats et m'a dit qu'elle allait se faire un thé" ou "Ma carte ne rentre pas dans le distributeur de billets, ce doit être un dispositif frauduleux ..." après avoir remarqué que la carte en question était une carte vitale... Selon Matthieu Kondryszyn, la plupart de ces appels est l'oeuvre de déséquilibrés et "reflètent malheureusement bien la société". Il a affirmé : "Nous sommes disponibles, souvent la roue de secours, les gens savent quel numéro faire sans s'embarrasser de précautions et veulent que tout soit réglé dans la minute". 

Un livre qui risque d'abriter des perles déprimantes reflétant la folie inquiétante de certains...

www.experts-access.com 

lundi 2 mai 2016

Une pizza livrée dans une boite....en pizza !

Une pizza livrée dans une boite....en pizza !

Le gaspillage est devenu un sujet central dans la vie de beaucoup de personnes, y compris des restaurateurs. Ainsi, afin de réduire au maximum l’utilisation de boîtes en carton, le restaurant new-yorkais Vinnie a partagé sur Twitter sa dernière idée pour le moins… croustillante !

Comme il l’explique à NBC, Sean Berthiaume, l’un des co-propriétaires de l’enseigne basée à New-York, s’est inspiré des nombreuses boîtes qu’il voyait dans les poubelles jonchant les trottoirs de Brooklyn.

Je me suis dit : et si je faisais quelque chose où tout pourrait se manger ?

Profitant de mercredis plutôt calmes, le pizzaiolo s’est mis au fourneaux, expérimentant diverses formules susceptibles de répondre à son cahier des charges anti-gaspillage. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat de ces petites expérimentations est pour le moins appétissant. Jugez plutôt :

Postée mercredi 27 avril sur le compte Twitter de la pizzeria, la photo, aimée et partagée des centaines de fois, nous dévoile une pizza servie dans une boîte en… pizza. Une idée ingénieuse qui a cependant un coût : comptez environ 35 euros cette formules 100% écolo.

Perfectionniste et bien décidé à développer son idée jusqu’au bout, Sean Berthiaume reste confronté à un petit problème qu’il compte bien résoudre d’ici peu. En effet, pour les livraisons à domicile, l’utilisation d’un emballage en papier d’aluminium reste (pour le moment) indispensable, challenge que l’homme est bien décidé à surmonter :



L’objectif est qu’il n’y ait vraiment plus aucun emballage. L’année dernière, le restaurant Vinnie s’était déjà fait remarqué en mettant des petites parts de pizza à l’intérieur d’une… pizza : Miam !

www.experts-access.com 

Des soucoupes flottantes pour désengorger les métropoles côtières

Des soucoupes flottantes pour désengorger les métropoles côtières

La société italienne Jet Capsule a eu l'idée de créer des mini-yachts en forme de soucoupes volantes pour désengorger les métropoles côtières. Elle cherche 800.000 euros pour créer le prototype.



La soucoupe flottante pourrait bien devenir la maison de demain. L'architecture amphibie est l'un de nouveaux défis des architectes. Face à des villes toujours plus surpeuplées, Koen Olthuis, un architecte hollandais, estime que "des agglomérations comme Londres, Miami, Tokyo ou Djakarta vont étendre leur superficie de 5 à 10% sur les eaux d’ici à 2030". 

Les bâtisseurs doivent donc construire sur les eaux, mais également prendre en compte l'inéluctable montée des eaux et les tempêtes de plus en plus nombreuses. Pour répondre à ces contraintes, une société italienne, Jet Capsule, a eu l'idée de créer des mini-yachts en forme de soucoupes volantes. Un projet qui n'en est aujourd'hui qu'à ses balbutiements puisque Pierpaolo Lazzarini et Luca Solla, les fondateurs de Jet Capsule, cherchent 800.000 euros pour réaliser le premier prototype. Une campagne sera bientôt lancée sur Kickstarter. Si le projet abouti, ils espèrent vendre leur Unidentified Floating Object 200.000 euros.

Se déplacer à 6,5 km/h

Ces maisons auront une forme sphérique avec une grande terrasse circulaire. À l'intérieur, les résidents disposeront d'un salon et d'une cuisine, au rez-de-chaussée, et d'une chambre avec salle de bain, sous le pont principal. La vue sur les poissons depuis son lit est donc garantie, sauf quand l'eau est trouble. 
Grâce à sa forme et à un système d'ancrage spécifique, l'UFO restera stable, même lorsque la mer est agitée. 

Car le but de cette drôle de maison est effectivement de naviguer. Non seulement le bâtiment possède des moteurs avec batteries rechargeables, mais la structure est également équipée de panneaux solaires, d'éoliennes et de turbines exploitant les courants marins. La soucoupe flottante pourra donc se déplacer à 6,5 kilomètres à heure. Par ailleurs, les occupants pourront désaliniser l'eau de mer et rendre potable l'eau de pluie grâce à un équipement spécial mis à leur disposition. La petite maison sera donc complètement autonome. Un jardin est même prévu. Les plus téméraires pourront donc faire pousser quelques légumes.

www.experts-access.com